Non classé

Que peut-on retenir de l’affaire Megaupload ?

Megaupload, pour ceux qui ne le savent pas, est le nom d’une société basée à Hong Kong, fondée par un ressortissant ayant les nationalités allemandes et finlandaises, Kim Schmitz, qui offrait au public un vaste espace de stockage en ligne, permettant de partager des fichiers très volumineux, par la technique du upload/download, ou téléchargement acendant/descendant. Mais depuis quelques jours, Kim Schmitz a été arrêté dans un manoir près d’Auckland, en Nouvelle Zélande, avec quelques uns de ses collaborateurs.

Les raisons qui justifient la fermeture de Megaupload

Aucun site n’a le droit de mettre à disposition des internautes des fichiers dont il ne possède pas les droits. Le FBI estime que Megaupload porte atteinte aux droits d’auteurs et la plateforme a été qualifiée d’«entreprise criminelle internationale organisée» par la justice américaine. D’après l’acte d’accusation publié dans l' article de ZD net, le manque à gagner pour les ayants droit est estimé à 500 millions de dollars alors que Megaupload aurait engrangé plus de 175 millions de dollars depuis 2005 grâce à la publicité et aux abonnements premium. 

En outre, Megaupload ne s’est pas contenté de laisser en ligne des fichiers illégaux, mais a sciemment tiré parti du piratage, selon la justice américaine. En se procurant les e-mails échangés entre les dirigeants du site, les enquêteurs ont montré qu’un système de récompenses avait été mis en place : les utilisateurs qui «uploadaient» les contenus les plus populaires pour que les internautes puissent les télécharger recevaient une somme d’argent, alors même que la plupart de ces fichiers étaient illégaux.

Qui a été arrêté par le FBI et que risquent ces personnes ?

Pour l’heure, sept personnes et deux sociétés (Megaupload Limited et Vestor Limited) ont été inculpées aux Etats-Unis des crimes suivants : «conspiration de racket», «conspiration de violation de copyright» et «conspiration de blanchiment d’argent». Quatre dirigeants du site, dont son fondateur Kim Schmitz (connu sous le pseudonyme de Kim Dotcom), ont été arrêtés en Nouvelle-Zélande jeudi. La justice du pays a indiqué que la procédure d’extradition vers les Etats-Unis était en route. Pendant ce temps, les autres dirigeants mis en cause sont encore dans la nature. Tous risquent jusqu’à 20 ans de prison.

Pourquoi la fermeture de Megaupload pose problème ?

Depuis que la plateforme est indisponible, la colère gronde sur les réseaux sociaux. Les internautes se plaignent surtout de ne plus pouvoir regarder des films ou séries américaines gratuitement (même s’il existe d’autres sites de «direct download», un peu moins connus, certes). Mais il y a aussi ceux qui se servaient du site comme un «cloud» pour stocker leurs documents personnels. 

Une montagne de données s’est évaporée. «J’utilisais Megaupload pour stocker toutes les démos musicales de mon groupe, j’ai tout perdu», témoigne un lecteur de 20 Minutes. Il n’est pas le seul à se retrouver dans cette situation aujourd’hui. Tant que le site sera indisponible, il sera difficile de pouvoir récupérer ses fichiers. Surtout que les serveurs ont été saisis par les enquêteurs. Cela signifie que Megaupload ne peut plus rien faire pour ses utilisateurs.